Le verre a moitie plein

Bonjour à tous,

Après ce premier weekend d’ouverture du championnat Lamera il est temps de faire un premier point sur cette saison qui débute.

La participation est en hausse puisque si l’an dernier il y avait seulement 16 voitures pour la course d’ouverture au Red Bull Ring, cette année pas moins de 22 Lameras étaient présentes à Navarra.

Ohres a rajouté 2 voitures qui vont très vite et les 2 autos de Tech Drive sont littéralement des missiles, on sent que l’hiver à été bien rempli et que les budgets alloués aux essais hivernaux pour ceux qui ont la chance de pouvoir en faire portent leur fruits.

Les infrastructures de Navarra étant de premier niveau et la météo parfaite nous attaquons les essais du samedi avec de grandes ambitions, notre nouveau pilote Chris Vogler qui n’a jamais roulé sur ce circuit et a seulement fait 10 tours dans une Lamera auparavant nous montre son sérieux et son talent en étant tout de suite à 1 seconde de Nicolas qui est lui même à 1.5s des leaders.

Les essais libres se passent sans problèmes, le nouveau format de qualifications (moyenne du temps de 2 pilotes) complique un peu l’organisation des départs.

Vu que nous enchaînons les séances de qualif pour les 2 courses avec des bracelets de couleur pour identifier tel ou tel pilote dans telle ou telle séance, nos pilotes finissent par ressembler a des sapins de noel, il ne manque que la guirlande clignotante….

Comme prévu nous plaçons notre auto à la 8° place pour les 2 départs de ce weekend, si on oublie les 5 voitures de Ohres et de Tech Drive qui sont visiblement un ton au dessus nous sommes très proches de notre objectif.

WP_20150411_14_48_20_Pro

La première course se passe idéalement pour nous, Nicolas arrive a survivre au premier virage avec, comme souvent, des pilotes optimistes qui pensent pouvoir doubler 5 voitures en un freinage et nous prenons notre rythme de course autour de 2.00.

La saison reprend juste, les pilotes ont des fourmis dans les jambes et le tempo est TRES rapide, sans doute trop, nous passons de la 8° à la 11° place quand Chris et moi avons fini notre relais et nous nous stabilisons a cette place, un drive through et un tête à queue pour moi nous font perdre environ une minute et mes temps sont trop loin de ceux de mes coéquipiers mais toute l’équipe se comporte exemplairement et nous remontons petit à petit au fil des problèmes rencontrés par les équipes de devant, accrochages, vibreurs…tout y passe.

Pendant l’hiver les équipes de TTM ont travaillé sur la fiabilisation de la transmission et les nouvelles pièces permettent en théorie d’être un peu plus agressifs sur les vibreurs mais certains ont visiblement du mal a comprendre que “vous avez le droit de mettre 2 roues de l’autre coté de la ligne blanche” ne veut pas dire “vous devez avoir uniquement vos 2 roues intérieures 20cm à l’intérieur de la ligne blanche”…ajouté au fait que certains invités dans des voitures plus lentes s’imaginent jouer le championnat du monde à chaque freinage et vous comprendrez que les accrochages et les problèmes mécaniques des autres font notre bonheur, pour le moment….WP_20150411_16_51_25_Pro

A 1h de la fin de la course nous voila en 6° position, ce qui égale notre meilleur résultat et à 40 minutes de la fin un dernier incident mécanique sur un des lièvres de devant nous offre la 5° place.

Le dernier relais fait pas Chris nous permet de consolider cette place car il ressort avec 2s d’avance sur la 27 qui est en théorie une voiture de Gentlemen (mais qui a été toute la course au contact des meilleures voitures “élite”) mais Chris effectue un superbe relais et gagne 2-3 s au tour sur la 27.

Fin de la course, 5° place, aucun accrochage, aucun problème sur l’auto, journée parfaite….

Bien évidemment les jours se suivent et ne se ressemblent pas.

Nous partons 8° au départ de la course de 7h du dimanche matin, les autres équipes ont travaillé fort tard pour réparer leurs autos et certaines portent des traces cosmétiques assez évidentes, les éléments de carrosserie blancs sont de sortie !!!

Le premier relais de Nicolas n’est pas bon, nous avons modifié le réglage de l’auto et nous sommes allés trop loin, nous corrigeons cela et repartons pour nous caler après 3h de course à notre 8° place, en position d’attente pour que les autres commencent a faire les mêmes erreurs que la veille.

Hélas le sort a décidé de nous punir et une biellette de boite dévissée, un relais de ventilateur et un drive through nous font reculer, Chris se fait ensuite percuter par l’arrière au freinage ce qui l’envoie taper dans la voiture devant lui et lui casse une chape de fixation du triangle avant.

A noter que sur la Lamera la construction du châssis inclut des fusibles, le bilan de l’opération est donc une chape avant supérieure qui doit coûter 30 euros et 15 minutes au stand pour la remplacer, essayez de faire pareil avec une mitjet 🙂

Je prends le relais derrière Chris, nous repartons 14°, j’essaie de ne pas gêner les pilotes plus rapide et lors d’un dépassement je reste à l’extérieur du virage pour laisser la corde libre à la 15 qui arrive vite, trop vite, elle part en et à queue devant moi, je souris méchamment sous mon casque et la redouble lorsque soudain elle repart en avant et vient me percuter l’arrière droit, l’arbre de transmission se décale sous le choc et rend l’âme le tour suivant, même avec les nouvelles pièces de TTM la transmission ne peut pas résister à ce genre de traitement.

A noter que le pilote de la 15 et son manager auront la politesse de traverser tout le paddock pour venir s’excuser de l’accrochage, certains “gentlemen” feraient bien de s’en inspirer….

Il reste une heure de course, nous avons 20 tours de retard sur la voiture qui nous précède et la voiture qui nous suit à déjà abandonné, nous décidons d’en rester la et préparons le retour.

Le bilan du weekend reste néanmoins très satisfaisant puisque nous avons déjà plus de 250 points au championnat et que nous sommes 8°.

Nous devons travailler sur l’auto et la journée de roulage Ayari du vendredi précédent la course de Nogaro nous sera bénéfique, pour le moment il est temps de réviser notre tortue qui a bien rempli son rôle quand les lièvres de devant se sont fatigués.

Même si la journée de Samedi nous à laissé entrevoir de belles choses qui ne se sont pas confirmées le dimanche le verre est quand même plus à moitié plein qu’a moitié vide…

Bonne journée