Le malheur circulaire

Bonjour à tous,

Ce weekend se tenait sur la magnifique circuit du Castellet la 4° manche de la Lamera Cup.

Après la victoire de Lédenon l’équipe arrive pleine d’ambitions pour ce rendez-vous ou 2 courses vont se dérouler et attribuer un total de 240 points maximum en faisant les 2 pôles et les 2 meilleurs tours en course en plus des victoires.

Nous ne roulons pas le vendredi et l’ensemble des opérations se déroulera donc sur 2 jours.

Notre pilote Allemand, Chris, N’ayant jamais roulé sur le grand tracé du Castellet se charge de faire les baptêmes de piste pour les invités d’Eloise Transport qui a offert une journée mémorable a ses clients privilégiés.

Au bout de 2 heures de roulage et alors qu’il fait déjà plus de 30° dehors (ce qui donne entre 55 et 60 dans l’auto), Chris a bien maîtrisé les complexités de la piste et passe le volant a Christophe et Nicolas qui vont se charger des essais chronos. Les invités sortent de l’auto en comprenant la différence entre une voiture et une voiture de course et entre un conducteur et un pilote “Je croyais qu’il allait jamais freiner” est le commentaire le plus entendu à la sortie de l’auto.

Le trafic gène Christophe dans sa 1° série et Nicolas dans sa 2° mais nous partirons tout de meme 2° de la course du Samedi et 4° de la course du Dimanche ce qui est parfaitement en ligne avec nos attentes pour le weekend.

Christophe prend le départ de la course le Samedi à 15h, en pleine fournaise et doit rentrer au stand au bout de 5 tours pour un souci de surchauffe moteur, une intervention rapide mais nécessaire des mécanos et la voiture repart en pleine forme….17° dans une course ou il reste à peine 2h30.

Nicolas, Christophe et Chris entament une remontée qui impressionne les invités de Eloise Transports car nous voila rapidement 10°, puis 8°, puis, 6° et ça continue…Nous voila 4° avec 2 tours a parcourir, dans les échappements de la 19 qui est 2° du championnat mais a qui nous reprenons 3s par tour depuis plus de 20 tours.

Ils passent dans la ligne droite des stands cote à cote, Nicolas se décale à l’intérieur au freinage et soudain le pilote de la 19 vient lui arracher le pare choc arrière !!!

Nicolas reste devant mais le pare choc qui frotte par terre ne permet pas à l’auto de prendre sa vitesse maximale et la 19 reste à 3 mètres dans la ligne droite du mistral.

Nous sommes sur le muret des stands et voyons que Nicolas a pris 10m dans la partie plus technique du circuit quand soudain au virage du pont (le dernier avant la ligne droite des stands) la 19 vient carrément nous percuter et nous envoie en tête à queue !!!

Nicolas repart et passe la ligne 25 secondes derrière la 19 dont le pilote n’est pas l’homme le plus populaire chez H-Racing….la direction de course après analyse de la vidéo infligera 30 secondes de pénalité à la 19 ce qui nous rendra notre 3° place.

Quelques noms d’oiseaux plus tard et après une explication ou le pilote de la 19 déclarera à Nicolas “Je ne t’ai pas vu” (comment ne pas voir une voiture qu’on percute par l’arrière 2 fois dans le même tour reste un mystère…) tout le monde se calme et nous reprenons de bonnes relations avec tous les gens de chez ETC qui font l’assistance de la 19.

La 5 de chez Ohres à fait une course tranquille sans aucun problème pour prendre la victoire alors que les autos de chez Tech-Drive la 20 et la 25 qui mène le championnat ont des problèmes de pompe à essence. La 6 et la 1 ont également des problèmes et nous profitons de leurs soucis.

Le malheur de nos camarades nous permet non seulement de limiter les dégâts mais de reprendre du terrain a plusieurs de nos concurrents au championnat.

Le lendemain matin pendant le tour de mise en place Christophe détecte un jeu anormal dans le train avant, nous repassons aux stands, constatons une casse de chape de fixation de suspension mais l’horaire nous impose d’aller en grille, nous remplaçons la chape sur la grille mais un flottement de la part des responsables sur le thème “remplacez la pièce” ou “ne touchez pas à l’auto” nous fait perdre de précieuses minutes et nous partons avec 1 tour de retard (ce qui est rageant car évitable) et un drive through (ce qui est normal et était anticipé).

Le samedi nous étions 17° après 5 tours, le dimanche nous sommes 27° après 1 tour….il faudra encore remonter sans pouvoir appliquer une quelconque stratégie de préservation de l’auto ou de gestion des temps au tour.

Les 3 pilotes enchaînent les relais sans problèmes, nous revenons, 15°, puis 10, puis 6° avant la pause de midi, la 2° partie de la course se déroule de 14 à 18h30 et nous revenons dans le même tour que les voitures de tête, nous commençons à envisager une victoire ce qui serait un exploit après être partis avec 1 tour et demi de retard quand soudain Christophe revient avec une autre chape cassée.

La maudite pièce est remplacée en 8 minutes et nous repartons en pestant contre la malchance qui s’acharne sur nous, en fait même si nous pouvons nous plaindre de notre manque de chance les autres équipes sont encore plus mal loties que nous, la 25 et la 20 de chez Tech Drive sont encore aux prises avec des problèmes de pompe à essence, la 1 de chez Ohres a également des soucis d’alimentation en carburant et la 27 de Racing Stage finit par sortir de la piste et doit abandonner. De son coté la 6 développe des soucis électriques suite à une inondation la veille !!! La gourde d’un des pilotes s’est renversée sur l’électronique de bord et la situation se détériore rapidement…

Seule la 5 semble imperturbable et enchaîne les tours comme s’il s’agissait d’une formalité alors que le soleil brûle les mécaniques sans relâche.

Enfin un peu de chance pour nous, un safety car nous permet de rattraper 50 secondes sur le 5°, nous le doublons au restart et nous faisons 2 relais à fond en reprenant 5s au tour à la 21 qui est 4°.

Nous finissons par venir à bout de la 21 alors qu’il reste une heure de course et nous voila 4° à 1 tour de nos amis de la 2 Spirit Racers dont l’équipage est l’un des plus sympathiques du plateau mais que nous espérons bien doubler quand même.

Au rythme que nous avons nous reprenons 4s au tour sur la 2, nous revenons dans le même tour et repartons de plus belle, mais le tour est long (2m30) et le temps passe, nous finirons à moins de 2 minutes de la 2 dont les pilotes se sont fait un peu de soucis avant de réaliser que nous n’aurions pas le temps de les rattraper….la prochaine fois les amis.

Au championnat nous faisons quand même une très bonne opération car le malheur qui nous a frappé le matin avec notre chape brisée s’est acharné sur nos adversaires et nous sommes désormais 4°, devant la 1 qui est triple championne en titre et la 20 et à 46 point du podium du championnat.

En somme ce weekend tous le monde a été malchanceux, sauf la 5 et nous avons réussi a progresser en dépit des problèmes que nous avons rencontrés.

A noter une organisation parfaite de TTM pour la partie “famille” du weekend, au concours de cascades dans l’ENORME château gonflable se sont succédés les apéros et barbecues dans les structures d’accueil ce qui a permis à tous le monde de passer un weekend mémorable dans l’un des plus beaux endroits du monde.

Reprise du championnat le weekend du 5 et 6 septembre avec peut être quelques nouvelles TRES intéressantes d’ici la.

Bonne journée à tous