Finalement

Bonjour à tous,

Ce weekend se tenait sur le circuit de Lédenon la 3° manche de la Lamera Cup 2015.

11423750_465512736948144_6659722525136038466_o

 

Comme vous le savez nous avons quitté Nogaro il y a 3 semaines avec une énorme frustration suite à notre problème de boite de vitesses qui nous avait empêché de lutter pour la victoire alors que notre auto était la plus rapide aux essais et en course.

Nous avons eu de nombreuses (et animées) conversations téléphoniques avec les équipes de TTM pour essayer de comprendre le problème et ils ont fait remonter notre mécontentement au fabriquant.

Une fois la boite de vitesse réparée et remontée nous voila partis pour Lédenon avec un équipage enrichi d’un nouveau venu : Alexander Krebs.

 

IMG_6224906000_10206981637129680_6774433285496153326_o

 

Alexander (Alex) est un pilote allemand qui organise des stages de conduites dans le nord de l’Allemagne, il a notamment participé aux 24H du Nurburgring avec une Audi R8 préparée en 11 semaines ce qui montre se détermination.

Nous nous installons sur le circuit, box 13 ce qui effraie certains superstitieux mais nous nous disons que jusqu’à maintenant la 31 n’a pas eu de chance et que si on inverse le 31 on a le 13, la malchance va donc s’inverser.

Nous participons à la journée Ayari du vendredi pour permettre à Alex de se familiariser avec l’auto et avec la piste, notre 2° pilote allemand, Chris, connait l’auto mais découvre le tracé qui est sans doute un des plus piégeux qui soit.1911087_10206867045937766_1734865333409045743_o

Courbes aveugles, dévers, montées, descentes, tout y passe….Nicolas fait une dizaine de tours dans l’auto pour valider les réglages, nous explorons encore quelques options d’ajustement et nous trouvons une configuration qui permet d’accroître la facilité (relative) de conduite de l’auto tout en préservant la performance.

Chris et Alex enchaînent les tours et nous bouclons cette journée avec 162 tours sans AUCUN problème, les équipes de TTM ont bien solutionné notre problème de boite.

Les autres participants à cette journée font quelques excursions dans les (nombreux) bacs à graviers qui bordent le circuit et nous en profitons pour insister TRES lourdement auprès de nos pilotes sur le fait qu’a Lédenon on ne peut pas sortir sans abîmer l’auto.

Un dîner fort agréable ponctué de rosé et de mousse au chocolat vient ravir nos pilotes étrangers qui se demandent pourquoi ils ne sont pas venus nous rejoindre plus tôt en Lamera Cup.

Christophe nous rejoint le lendemain matin, les essais libres se passent parfaitement, nous décidons de monter les pneus neufs pour les essais chronométrés à 15 minutes de début de la séance pour les roder.

Christophe et Nicolas font les essais chronos, nous sommes assez optimistes car l’auto était parmi les plus rapides pendant les essais libres et nous comptons sur leur pointe de vitesse, nous sommes 3° de la première séance, 1° de la seconde séance ce qui nous qualifie aisément pour la superpole.

IMG_6216

Nous nous apercevons que nos concurrents de la 20 de chez Tech-Drive ont fait un choix très audacieux en montant les pneus neufs uniquement pour la superpole et nous sommes perplexes quand à l’efficacité de la méthode.

Malheureusement pour nous ils ont très bien fait et signent un temps imbattable, nos pneus “frais” qui n’ont pourtant que quelques tours ne nous permettent pas de faire mieux que 4° ce qui nous aurait ravis il y a quelque temps, mais la performance de l’auto nous pousse a de plus fortes ambitions.

Qu’a cela ne tienne, Alex qui vient de feter son anniversaire invite toute l’équipe à une réédition du tandem “rosé-mousse au chocolat” qui a donné de si bons résultats la veille et nous passons une très bonne soirée à échanger sur des sujets aussi importants que la stratégie de course ou la différence entre le bleu mexico et le bleu riviera du catalogue Porsche….c’est pas évident.

Le lendemain matin la course part à 0900, Nicolas, Christophe, Chris et Alex prennent leur relais, la course est très nerveuse, les sorties de piste se suivent, le safety car est de sortie et au cours d’une neutralisation Christophe se fait piéger par un safety car qu’il n’a pas vu alors qu’il était en pleine bataille pour doubler le 2° et le 1° dans le même virage, nous écopons d’une pénalité qui nous repousse à plus d’un tour du leader.

Nicolas reprend la piste lancé comme une balle, remonte le leader de la course, se dédouble et nous remet dans le même tour en 4° position, ce qui est TRES important car la course est interrompue à 1230 et le classement repart en fonction du nombre de tours, il est donc vital d’être dans le même tour que le leader.

Christophe prend le dernier relais avant la pause, son rythme est très élevé et il remonte de 2-3 secondes par tour sur le 3° et le 2° qui se bagarrent entre eux, il les double à 1m10 de la fin et nous terminons la manche matinale en 2° position, à 58s du leader, mais dans le même tour.

Nous partons donc en première ligne à coté de la 20 qui avait jusque la une course tranquille, le premier relais se finit, la 20 à une dizaine secondes d’avance sur nous, nous prenons ensuite rapidement la tête et Christophe passe le volant à Chris avec environ 15 secondes d’avance sur la 20.

Chris fait un relais solide en concédant autour d’une seconde au tour à la 20 qui remonte toujours plus près, 10s d’avance, puis 8, puis 5, puis 3….à la remontée du cavalet nous voyons briller notre auto sous le soleil mais la 20 ne passe plus !!!

Elle ressort 15 secondes plus tard et rentre péniblement en crabe jusqu’à son stand, la 5 à voulu se dédoubler alors que des ennuis techniques lui avait fait perdre plusieurs tours et dans la manœuvre elle est venue percuter la 20, le malheur des uns faisant cette fois notre bonheur nous restons en tête avec 30 secondes d’avance sur la 25, la 2° auto de chez Tech-Drive qui mène actuellement le championnat.

Les mécaniciens de Tech-Drive changent la partie de suspension endommagée en 12 minutes et la 20 repart avec 6 tours de retard, à 2h de la fin nous n’avons plus qu’a nous soucier de la 25.

Notre vitesse en course reste fantastique, notre auto n’a connu aucun problème de fiabilité durant tout le weekend et même si la chance joue une part importante en sports mécaniques la qualité de notre équipe technique se fait ressentir, la préparation entre les course porte ses fruits et les pilotes peuvent enchaîner les tours rapides qui portent notre avance sur le 25 à 1m25.

Nous décidons de pousser pour prendre 1 tour à la 25 ce qui nous mettrait à l’abri d’une sortie d’un safety car à 10 minutes de la fin, mais une erreur de calcul fait rester Christophe 1 tour de trop en piste, nous ravitaillons hors de la fenêtre imposée et nous sommes logiquement pénalisés d’un Stop & Go de 5 secondes qui nous laisse devant mais avec seulement (!) 40 secondes d’avance sur la 25 qui sent que la victoire est encore possible.

Notre victoire sera définitivement scellée à 10 minutes de la fin quand la 25 doit rentrer à son stand pour un apport d’huile et nous laisse enfin tranquilles avec 1 tour d’avance.

Chris à pris le dernier relais, laisse passer le 20 et la 25 qui se dédoublent et après 7 heures de course sous une température de 33° dans le stand à encore l’intelligence de ralentir dans son dernier tour pour recevoir le drapeau a damiers sans avoir besoin de faire un tour de plus.

Ça y est, nous tenons notre première victoire en Lamera, sans doute au bout de la course la plus éprouvante pour la mécanique et pour les pilotes, la température dans les voitures était au delà de 50° et le champagne, même tiède, a un effet magique sur nos pilotes.

10422222_878158305571295_8230991227001846566_n

Bilan des opérations : La voiture a couvert plus de 400 tours ce weekend sans etre JAMAIS sortie de la piste, nous n’avons connu aucun souci mécanique et nous avons eu la chance d’être épargnés par les faits de courses qui peuvent présenter un danger lorsque vous doublez un pilote débutant qui est lui même en train d’en doubler un autre et qui ne vous voit pas arriver 30 km/h plus vite que lui dans un virage.

Bien sur seule la victoire est belle et l’équipage de la 20 se dit et nous dit que sans l’accrochage avec la 5 les choses auraient pu tourner différemment, mais c’est également vrai que sans notre panne de boite a Nogaro il aurait été très dur de nous battre.

11247603_469590216540396_7360094866965527671_n

Une fois de plus il nous faut noter l’extrême disponibilité des équipes de TTM et la bonne ambiance qui règne dans le paddock, tout le monde est prêt à aider les autres, à prêter un outil ou a donner un conseil, nos voisins de stands de la 17 se sont préoccupés durant toute la course de savoir quand nous rentrions aux stands pour décaler leurs relais afin de ne pas nous gêner pour la victoire.

11206048_469647879867963_5025327112105996838_n

Nos amis de Ohres et ETC ont connus des fortunes plus variées, les voitures de chez Ohres sont souvent sorties et ont rapidement perdu leurs chances de bien figurer, même cas de figure chez ETC mais nous sommes sur qu’ils seront la pour jouer la victoire dans 3 semaines au Castellet.